Voici le récit de notre périple et de notre première semaine en Australie !

Nous avons quitté la France le samedi 15 février à l’aéroport  Saint Exupéry  de Lyon, à 21 heures. Nous sommes arrivés à l’aéroport de Melbourne lundi à 7 heures (heure local), avec une escale à Dubaï, en tout, 18 heures de vol, sans prendre en compte le décalage horaire. Nous avons pris le bus afin de nous rentre dans la ville de Melbourne, afin de pouvoir prendre un train direction Traralgon à 13h27. Nos avons donc attendus le train en visitant la  ville de Melbourne de 8 heures à 13 heures.

Deux heures de trajet pour rallier Melbourne à Traralgon, Andy nous a récupérés à la gare pour nous conduire à Paynesville, dans les plaines du Gippsland. C’est ainsi que nous sommes arrivés chez Andy, où nous avons été accueillis par la femme d’Andy, Catherine et leurs 3 petits garçons, Harry, Alfie et Rorie. Ainsi après eu bon barbecue, nous avons  pût dormir dans de vrai lit et avoir un peu de repos après ce long voyage.

                Pour notre premier jour a Paynesville,  Andy nous a donné 1 jour pour se reposée, nous en avons donc profité pour faire une balade le long du lac Victoria et allé péchée sur celui-ci, résultat, nous n’avons péché aucun poisson. Vers 15 heures, nous avons pris le ferry pour rejoindre Raymond Islande, l’île au Koala. Vu que nous ne somme pas n’importe quel touriste, nous avons préféré ne pas suivre le sentier koala et que nous avons pût voir des koalas, kangourous, Cacatoès, Perroquet australien. Pour finir la journée, nous avons préparé le repas du soir, Pâte à la carbonara avec des côtes de porc.

                Le mercredi, le vrai travail de gestionnaire de l’environnement à commencer, au programme pose de nichoir pour canard dans une zone humide et pose de différent nichoir pour les phalangers volants (aussi appeler sucre volant), les chauves-souris et pour les perroquets. Nous avons dût nous rendre à Bairnsdale, afin de rencontré des acteurs locaux afin de posée un nichoir à faucon pèlerin sur un château d’eau au cœur de la ville. Nous avons pût constater à quelles point certaines australiens ce souci de leur environnement, car  un des acteurs à proposer à Andy de louer gratuitement ces services et sa grue afin de posé le nichoir. Le soir, nous sommes allés à Lakes Entrances, une ville qui fait la liaison entre le lac Victoria et l’océan Pacifique. Nous avons pût déguste un Fish ans Chips, mais à l’Australienne, faite avec de la roussette et non du poisson comme en Grande-Bretagne. Ensuite nous sommes allées assister à une conférence faite par un ranger sur les reptiles et les grenouilles présente dans l’est des plaines du Gippsland.

                Le jeudi, la journée à commencer tôt, car nous devions préparée le matériel afin d’aller faire de la suppression de lapin et de renard, deux espèces exogènes qui pose de gros problème sur le territoire australien. Ensuite il nous a fallu rejoindre Roy, un retraité membre d’une association qui a pour but de repérer les différents terriers chez les particuliers membres de l’association. Ceci appelle ensuite Andy et Roy assiste Andy dans son travail. La technique est simple et astucieuse, on envoi de la fumée grâce à un souffleur dans le terrier afin de voir toutes les sorties, ont les bouches avec de la terre que l’on tasse afin d’améliorer la concentration de l’explosion. On enlève le souffleur et on dispose un « rodenator », une machine qui envoie de l’oxygène concentrer, on le laisse un certain temps en fonction de la taille du terrier, généralement entre 3 à 5 minutes. Puis à l’aide du détonateur, on enclenche l’explosion, ce qui a pour conséquence de tuer les espèces présentes et de faire s’effondré le terrier. Il nous arrive de devoir faire plusieurs explosions afin de détruire de grand terrier. Nous avons aussi fait du débroussaillage afin de nous débarrasser du murier, une espèce invasive en Australie.

                Vendredi, Grégoire est parti avec Andy pou continuer les activités de destruction de terrier, Romain et Thomas ont aidé Andrew, un australien qui à collecter de nombreux objet qui ressasse l’historique des pécheurs de Paynesvilles, afin de créer le premier musée sur la pèche à Paynesville. Le soir, nous avons préparé le repas, aux menus, lapin à la moutarde cuit au barbecue avec son assortiment de pomme de terre cuite sur le barbecue. En Australie, le barbecue est une religion. Nous avons dégusté ce repas avec du vin de Bourgogne, cadeau de Romain à Andy, mais aussi du vin australien.

J’espère que cela vous plaira, nous passons des moments extraordinaires au pays des Kangourous. On se retrouve lundi pour un nouveau récit.

On a quelque soucis pour mettre les photos, on règle sa au plus vite !